Interview exclusive avec Fabrice Bracq, Auteur et Réalisateur Français

Par Jean-Paul Eliard
le 09 / 06 / 2022

 

Bonjour Fabrice, d'abord je suis très heureux de faire cet interview 

 

Pouvez-vous, vous présenter aux visiteurs de cinema-movietheater.com ?

Je suis passionné de cinéma depuis l’enfance et j’ai toujours eu envie de faire des films, de raconter des histoires.

Je n’ai jamais fait d’école de cinéma et je me suis éduqué dans les salles, à la cinémathèque mais aussi en faisant des courts métrages avec très peu de moyens ; Cela m’a ainsi permis de faire tous les postes.

C’est ce que je fais aujourd’hui encore, je suis scénariste, cadreur, monteur et réalisateur de mes films. 

Avant de faire mon premier long métrage, Joyeuse retraite, j’ai fait plusieurs courts métrages qui ont eu un succès qui m’a permis d’avoir la confiance des producteurs de longs métrages. Vous pouvez voir certains de ces courts sur mon site www.fabricebracq.com


Quand et pourquoi avez-vous décidé de faire ce second volet ? 

Le second volet de Joyeuse retraite m’a été proposé par les producteurs du premier après son succès en salle : 1,3 millions d’entrées.
Je trouvais que c’était une excellente idée car nous avions des personnages forts, mais aussi des seconds rôles passionnants.

C’était intéressant de voir évoluer tout ce petit monde dans un autre univers avec des situations différentes. Le sujet de la retraite est assez vaste pour ne pas se répéter.


Combien de temps a-t-il fallu pour écrire le scénario du premier (Avec Guillaume Clicquot) puis du second film ?

Pour être précis, je n’ai jamais écrit avec Guillaume Clicquot.

J’ai en effet repris son premier travail que j’ai retravaillé pour devenir ce que vous voyez à l’écran.
Pour le second film, j’ai travaillé seul à partir d’une idée que j’ai proposé à la production. 
Pour le premier film, difficile de dire combien de temps pour la réécriture mais ça se compte en mois.

Pour le second, j’ai profité du premier confinement pour commencer l’écriture. La premiere version a été établie en deux mois environ. Mais l’écriture ne s’arrête jamais car même en tournage je réécris sur le plateau..

 

Comment s'est passé le tournage avec les acteurs / actrices ? Et combien de temps a-t-il duré ?

Le tournage de Joyeuse retraite 2 a duré environ 7 semaines intégralement au Portugal. 
C’était pendant la pandémie et nous avons dû rester plus de 2 mois sur place sans retour en France.

C’était à la fois une contrainte mais aussi une joie, avec un air de vacances pour tout le monde. Tous les comédiens s’entendaient extrêmement bien.

Il y a une sorte d’alchimie entre eux et cela se ressent dans le film. 


Garance Bracq est-elle de votre famille ? Et a-t- elle aimé être actrice dans ce film ?   

Garance est ma fille, effectivement. Elle a commencé à « jouer » quand elle avait 18 mois dans « Le monde du petit monde », un court métrage dont je suis très fier. Visible sur mon site www.fabricebracq.com
Elle a ensuite fait une apparition dans les deux Joyeuse Retraite.


Qu'est-ce qui vous a donné envie d'être réalisateur (un film, un réalisateur ...) ?

Difficile à dire car j’ai souvenir d’avoir eu envie d’être réalisateur avant 12 ans, et c’est l’âge où j’ai commencé à faire des courts fauchés. 
Je sais que E-T m’a beaucoup marqué étant jeune, et aussi pas mal de films

« d’horreur » interdit pour le petit garçon que j’étais.


Quel est votre prochain défi / projet ?

Je travaille sur un nouveau projet qui n’est pas une comédie. Un film de genre.


Merci beaucoup pour votre interview Fabrice et je vous souhaite le meilleur pour la suite

 

Plus d'informations au sujet de Fabrice sur www.fabricebracq.com et sur VMA

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Cinema-movietheater.com / Cinema-movietheater.fr / Cinema-movietheater.in 2022