Interview exclusive avec Olivier Barthelemy Comédien Français

Par Jean-Paul Eliard
le 22 Octobre 2019

 

Bonjour Olivier, d'abord je suis très heureux de faire cette interview

Moi aussi, c'est toujours un plaisir de parler du travail accompli, d'ailleurs merci

 

Qu'aimez-vous dans votre personnage dans La Dernière Vague ?

C’est toujours savoureux de jouer un personnage décomplexé, qui ne prend pas la mesure du danger, qui serait prêt à continuer droit dans le mur !
Ce que j'ai surtout aimé, c'est l’originalité du projet, peu commun en France ! C’est toujours l’originalité qui me guide vers un projet, et évidemment l’attachement du réalisateur à ce que j’y participe !


Qu'est ce que ce nuage a de particulier, est-il mauvais ou bon ?

Je pense qu'il est de très mauvais augure, mais il a le merite de faire bouger
les lignes lol !
Les scénaristes, par la métaphore du nuage, exposent les problèmes du changement climatique, qui doit nous interroger sur nos comportements depuis des décennies !


Qu'avez vous aimez quand vous avez lu le scénario ?

L’originalité et l'actualité du scénario projettent l’oeuvre dans un timing parfait. Il faut arriver au bon moment, être en quelque sorte visionnaire, pour pouvoir parler au plus grand nombre! Et c’est en cela que je me retrouve dans ce projet, depuis le départ

 

Comment était le tournage avec vos co-stars et les créateurs de la série Alexis Le Sec, Raphaëlle Roudaut ?                                        

Je n'ai malheureusement pas eu le plaisir de les voir beaucoup et discuter avec eux. Pour ce qui est des acteurs, je peux dire d'avoir rencontré un ami,
Roberto Calvet qui, je pense, deviendra un sublime acteur.
Il l'est déjà à mes yeux ! Nous avons d'ailleurs plusieurs projets en cours ensemble.
Toujours un plaisir de tourner avec Arnaud Binard, qui degage toujours énormément de charisme !
Et puis, Rodolphe Tissot, le réalisateur, qui a fortement voulu travailler avec moi, et que je suis extrêmement heureux d’avoir rencontré, parce que c’est une vrai pointure !


Et combien de temps a duré le tournage ?

Entre août et octobre de l'année dernière pour moi


Pourriez vous nous en dire plus sur le collectif Kourtrajmé ?

Kourtrajmé c’est très vaste ! Il me faudrait beaucoup de temps pour en parler, ça représente presque 13 ans de ma vie...


Vous avez commencé votre carrière en tournant des courts métrages.
Quand avez-vous décidé d'être acteur ?

Je suis acteur depuis un peu plus de 20 ans aujourd'hui. Mon premier court remonte à 1998, ou peut-être même avant !
La rencontre avec Chapiron, Romain Gavras et l'amitié solide avec Toumani Sangaré ont été déterminantes.
Avant Kourtrajmé, j'étais peintre en bâtiment, un travail de force que j'aimais, mais j'avais besoin de m'épanouir autrement.
Être acteur c’est aussi extrêmement difficile, mais j’aime jouer et j’aime la difficulté. Bâtir Kourtrajmé à été extraordinaire !
Nous avons traversé l'arrivée du caméscope à la maison, du téléphone portable et d'internet, c’est pas rien !!! Nous sommes en quelque sorte des précurseurs


Quel est votre prochain défi ?

Je prépare mon film à l'écriture, sur fond de transition écologique. Ce sera une radioscopie de cette génération qui s’est jetée dans l'industrialisation de masse les yeux fermés, mais qui doit les ouvrir et se confronter à ce qu'elle laisse à ses enfants, qui au contraire luttent pour la préservation de la planète !

 

Merci beaucoup pour votre interview Olivier et je vous souhaite le meilleur.

Plus d'informations au sujet d'Olivier sur son CV

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Cinema-movietheater.com / Cinema-movietheater.fr / Cinema-movietheater.in 2017