News about cinema and our exclusives interviews / Actualités sur le cinéma et nos interviews exclusives
News about cinema and our exclusives interviews / Actualités sur le cinéma et nos interviews exclusives

Interview exclusive avec Elizabeth Bourgine, actrice française

Par Jean-Paul Eliard
le 31  Août  2018

 

Qu’aimez-vous dans le scénario et dans votre rôle dans Meurtres Au Paradis?
J’aime mon personnage de Catherine car c’est une femme
à l’esprit libre, avant tout.
Elle est positive, généreuse en bons conseils, malicieuse,
créative, impertinente, c’est une femme sur laquelle on peut toujours compter.

C’est une maman comme on en rêverait, une femme disponible, sexy et fiable, c’est une femme responsable, attentive et ambitieuse.
Elle est devenue Maire de Sainte Marie, j’espère que l’avenir lui permettra de faire briller son village.

Comment se passe le tournage de Meurtres Au Paradis ?
A chaque nouvelle saison, c’est un bonheur et
des surprises à la fois, 
comme avec une famille qui se retrouve avec des invités-surprises.

Une partie de l’équipe est là depuis le début et c’est une force car les talents sont multiples et solides.
La production innove aussi avec des talents prestigieux , des réalisateurs à retrouver ou à découvrir, des techniciens merveilleusement créatifs.
Pour ma part, je fais des aller-retours de France en Guadeloupe,
mais c’est une immersion rapide, la chaude  personnalité de Catherine est envoûtante.

Avez vous des nouvelles de votre fille ;o) DS Camille Bordey
(Sara Martins)?

Catherine, dans Meurtres au Paradis, ne parle pas de Camille,
mais moi, Elizabeth, j’ai eu la joie de voir Sara Martins,
sur scène à Paris.
Elle jouait dans la pièce La Collection de Pinter et elle était vibrante.
Jai beaucoup d’admiration pour elle.

Quand et pourquoi avez-vous choisi d'être une actrice?
J’ai toujours voulu jouer la comédie, être actrice, danseuse…
De mon premier spectacle de Guignol, vu à l’âge de 3 ans,
au théâtre de marionnettes du jardin du Luxembourg à Paris,
à aujourd’hui, je n’ai rêvé que de faire vivre des personnages,
les façonner, les projeter dans des histoires, et vivre dans des mondes les plus différents possibles, et les plus émouvants possibles.
C’est que qui me réjouit le plus au monde.

Quel rôle avez-vous joué qui a été le plus difficile mais aussi le plus gratifiant?
 Le rôle de Jeanne Kern dans le film Cours Privé de
Pierre Granier-Deferre.
Un personnage aux multiples facettes, une femme dangereuse et magnétique, que j’adore.
Une histoire rare, bouleversante. Un film fascinant.
Une affiche ensorcelante.

Jeanne Kern m’a subjuguée dès la première lecture du scénario, et je n’ai pu la quitter qu’après la sortie du film sur les écrans ; elle n’avait plus besoin de moi pour vivre et survivre, je pouvais reprendre ma liberté.
Me retrouver n’a pas été simple.

Le succès du film a été immédiat, explosif ; l’affiche n’était pas innocente.
30 ans plus tard, je suis toujours cueillie par la vivacité et la puissance de l’écho qui résonne dans la voix de ceux qui ont vu ce film, à l’époque.

Quel est votre prochain défi?
J’en ai plusieurs. Un joli rôle que je prépare pour un tournage de film à La Rochelle, dans 2 semaines.
Une pièce que j’ai adaptée et que j’aimerais jouer l’année prochaine à Paris.
Un personnage dans un projet de série à venir qui me fait rêver.
Une réalisation de documentaire-enquête sur une peintre admirable,
une femme qui n’était qu’énergie, couleurs et émotions, une cousine qui s’en est allée à 85 ans, l’année passée…

Voulez-vous ajouter quelque chose?
Merci à vous.

Merci beaucoup pour votre interview Elizabeth et je vous souhaite le meilleur pour la suite

Plus d'informations sur Elizabeth sur Twitter  IMDb Facebook

Pour voir Meutres au Paradis en Replay sur France 2

Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Cinema-movietheater.com / Cinema-movietheater.fr / Cinema-movietheater.in 2016